BIR EL-DJIR (ORAN) : Hai Belgaid en quête d’aménagement /Réflexion Réflexion
 

BIR EL-DJIR (ORAN) : Hai Belgaid en quête d’aménagement

Medjadji Habib May 11, 2021, 1:01 pm ORAN

BIR EL-DJIR

Les résidents du chemin communal mitoyen de la mosquée El Hadaya de la cité Belgaid, localisée à Oran Est du chef-lieu de la commune de Bir ElDjir l’une des municipalités les  plus riches de la wilaya d'Oran, disposant de bonnes ressources financières en conséquence, interpellent le wali d’Oran  

De ce fait, le suivi des projets destinés à améliorer le cadre et les conditions  de vie des citoyens, demeure une initiative plus que louable permettant de dynamiser quelque peu  l’essor de développement notamment dans ce l’on  désigne par l’expression «zones d’ombre». Dans ce sillage, les habitants du chemin mitoyen de  la mosquée, souffrent le martyre au quotidien par l'absence de tous les projets de développement notamment l'absence de branchement du gaz de ville, l'éclairage public, dégradation des ruelles, et des trottoirs, absence de l'internet etc...Ses habitants tirent désormais la sonnette d’alarme sur l’état dégradé de leur cité qui manque de toutes les commodités, à l’instar des autres quartiers et cités dortoirs qui connaissent actuellement d’importants travaux d’aménagement urbains, les résidents trouvent que leur quartier est à la traîne. C’est pourquoi, ils sont montés au créneau pour dénoncer la dégradation de cette zone  d'ombre d’habitations et pour interpeller les responsables du secteur  urbain pour qu’ils prennent en charge au plus vite les problèmes auxquels ils sont confrontés. Bon nombre de problèmes figurant parmi les préoccupations des habitants, compliquent, en effet, davantage leur quotidien et dégradent leur cadre de vie. Outre la prolifération des sangliers qui constituent autant un danger pour la population que pour l’environnement, il y a le problème des ordures ménagères, qui, faute de ramassage régulier, débordent des bacs et jonchent à même le sol, ce qui permettra aux chiens errants et aux rats de graviter autour de ces déchets ménagers mêlés au détritus formant des monticules et ternissant l’image de cette cité. « On attend avec impatience des travaux d’aménagement au niveau de notre quartier car notre cadre de vie laisse à désirer. Certaines parties sont inondables, ce qui compliquera davantage la circulation automobile et piétonne en période de grandes pluies. La réfection des trottoirs, le bitumage des routes, la rénovation des canalisations et conduites d’eau sont parmi les principaux travaux à exécuter le plus tôt possible », se plaint, un retraité d’une compagnie d’assurances. D’autres citoyens ont relevé que «certains avaloirs et couvercles des regards font l’objet de vol par des bandes de délinquants, ce qui représente évidemment un danger pour les automobilistes et aux piétons», poursuit-il. Pour rappel, cette cité située à la sortie de la ville de Bir El-Djir est mitoyenne de la mosquée El Hadaya, nécessite plus que jamais des travaux d’aménagement afin d’améliorer le cadre de vie de ses centaines de résidents. Devant ces absences de commodités, les résidents interpellent le wali d'Oran pour la relance des projets de développement en souffrance.


May 11, 2021, 1:01 pm