SAISON ESTIVALE A MOSTAGANEM : Les annonces de locations de vacances se multiplient /Réflexion Réflexion
 

SAISON ESTIVALE A MOSTAGANEM : Les annonces de locations de vacances se multiplient

Gana Yacine May 16, 2021, 3:15 pm SAISON ESTIVALE A MOSTAGANEM

Bungalows

A moins d'un mois des vacances, synonyme de la saison estivale, les agences immobilières de Mostaganem font déjà le plein avec une demande qui fait frotter les mains de plusieurs propriétaires de bungalows et même de simples appartements. Comme à l’accoutumée, c’est la location de particulier à particulier qui demeure la plus prisée avec des prétentions de réservation, en attendant l’arrivée des grandes chaleurs et les  vacances, qui coïncident généralement avec la seconde quinzaine de juillet.

Une occasion tant attendue par les propriétaires de bungalows à louer, ou ces commerçants qui comptent, durant la saison haute, faire le maximum de chiffre d’affaires. Ce mois de mai sera généralement réservé aux différents travaux de ravalement des façades et de réaménagement, pour attirer la clientèle. Les annonces de logements à louer affluent sur le Net, car de nombreux particuliers ont déjà commencé à proposer, à travers des annonces sur des sites électroniques, ou des pages Facebook, des biens à louer durant la saison estivale, à différents prix et selon différentes formules. Après le mois sacré de Ramadhan, les vacanciers veulent profiter de leur séjour avec les commodités d'une vraie maison. Les appartements sont généralement pris par les familles, couples, retraités, célibataires ou des professionnels en mission. Les types de biens recherchés sont, pour la plupart, des F2 meublés et équipés. Certaines familles préfèrent cependant louer des appartements ou des villas. Quant aux prix affichés, la plupart des particuliers et des agences contactés relèvent que la tarification dépend de la durée du séjour. Mais, généralement, on comptabilise la nuitée, allant de 5000 à 15000 DA. Sur les pages Facebook de Mostaganem, les annonces de location des particuliers foisonnent. On cite l'exemple d'une annonce affichée par son propriétaire, Hocine, qui dit ne pas avoir l'habitude de louer sa maison. "Je loue un niveau d'une villa à Ain Brahim, Sidi Lakhdar. Elle est bien située, vue sur mer et sur nature. Elle comporte 4 pièces, sur une superficie de 104 m2. Ses spécifications : jardin, électricité, gaz, eau, climatiseur, meubles et garage. Et surtout n'hésitez pas a réserver avant que ça ne soit complet. Pour le prix, c’est 10.000 DA fixe, lit-on. Le tarif mentionné concerne la nuitée. Cet espace est déjà loué, du 20 au 30 juillet, selon son propriétaire qui n'exige aucun contrat à signer. L'important pour lui, c'est de respecter l'espace loué, notamment l'hygiène. D'autres propriétaires affichent des prix bas par rapport à la moyenne comme Sadek, qui reçoit des appels régulièrement pour la location saisonnière d'un bungalow de type F2 à la plage de Ouillis. La nuitée est fixée à 5000 DA.  Les locations ont toujours été de courte durée, de 7 ou 10 jours. "Dès la fin juin, je reçois des appels de partout pour louer mon appartement". La demande est tellement importante que je finis par orienter les vacanciers vers des connaissances", dit-il. Une location de 10 jours lui a permis de gagner 50.000 DA. Ce tarif peut tripler, voire quintupler quand il s'agit d'une villa. Chez les estivants, l’heure est à la concertation entre colocataires, généralement issus de la même famille, car le seul moyen incontournable pour quelques jours au bord de la mer est la cotisation. D’autres propriétaires de logements situés dans des cités comme la Salamandre  préfèrent, après un coup de peinture, mettre en location leur logement entre 60.000 et 70.000 DA le mois, un gain simple et facile. 


May 16, 2021, 3:15 pm