Tiaret : 15 personnes placées sous mandat de dépôt /Réflexion Réflexion
 

Tiaret : 15 personnes placées sous mandat de dépôt

Abdelkader Benrebiha January 12, 2021, 4:34 pm crime

police

A une heure tardive de la nuit  du dimanche au lundi passé, le magistrat-instructeur, près le tribunal de Tiaret, a ordonné la mise sous mandat de dépôt de 15 personnes, toutes originaires de la commune d'Ain-Dzarit, dont 9 membres de la famille Mahdane et 6 autres de la famille Ferhat, responsables d’une fusillade et violences qui ont eu lieu dans une région distante de 7 km du chef-lieu de commune à près d'Ain-Dzarit, à 45 km du chef-lieu de wilaya de Tiaret.

Il a été retenu   contre elles , les griefs de tentative d'homicide volontaire avec préméditation et détention d'armes à feux (dont des armes de guerre), apprend-on auprès de sources généralement bien informées .Nos sources ajoutent que les 6 autres prévenus de la famille Ferhat sont poursuivis pour le délit de participation à une rixe et possession  d'armes blanches, sans aucune raison ,tout en notant que l'instruction judiciaire est en cours, pour "débusquer" d'autres résultats pouvant mieux éclaircir ,cette affaire liée à un litige autour d'un foncier agricole, datant de plusieurs années .Dans le même contexte ,le magistrat instructeur, précisent nos sources, a placé 6 autres personnes sous contrôle judiciaire et a libéré 31 autres personnes, en notant que le nombre total de personnes arrêtées suite aux violences tribales, est de 52 personnes issues de 2 grandes familles. Pour rappel, les faits remontent à la semaine passée où de violents affrontements ont eu lieu et ont fait un mort et 20 blessés, lesquels ont été évacués vers 3 hôpitaux différents, et ce pour évitera tout autre dérapage, où un grand cordon sécuritaire a été remarqué au niveau des enceintes des 3 hôpitaux : à savoir celui de Sougueur, celui de Mahdia et celui de Tiaret. En effet, un grand renfort en gendarmes, a été dépêché sur les lieux, où se sont produites les violences tribales. Il y'a lieu de rappeler que le wali et les membres de la commission de sécurité, se sont déplacés au domicile de la victime pour présenter leurs condoléances, parallèlement à cela, le wali a désigné le directeur des affaires religieuses à la tête d'une délégation pour réconciliation et bons offices. A cela s'ajoute une autre décision du wali, celle de mettre fin aux fonctions du maire issu de la famille Mahdane, responsable de la fusillade qui a fait un mort dans la famille Ferhat. Dans le même ordre d'idées, l'on apprend que des dossiers très explosifs sont sur la table des membres de la commission de sécurité, à l'exemple du conflit qui pointe à l'horizon entre des tribus de la commune de Chehaima, relevant de la wilaya de Tiaret et des tribus de la commune de Hadj Mechri, relevant de la wilaya de Laghout et la très mauvaise gestion du foncier agricole avec les fausses écritures cadastrales ,en sont des mobiles ,très décriés par les populations.

 


January 12, 2021, 4:34 pm