Des bienfaiteurs au secours des SDF à Arzew/Réflexion Réflexion
 

Des bienfaiteurs au secours des SDF à Arzew

Medjadji Habib January 13, 2021, 1:53 pm Oran

Des bienfaiteurs au secours

Plus d'une dizaine de personnes sans domicile fixe (SDF), dont deux handicapés moteurs, ont bénéficié  d’un lot de couvertures, matelas et des repas chauds sous forme de dons offerts par un bienfaiteur en compagnie des membres de l’Académie Algérienne de l’Action Humanitaire et des Droits de l’Homme et –Bureau d’Arzew.

 

En effet, lors de cette opération de solidarité qui a duré jusqu’à des heures tardives de la nuit, les membres de cette organisation à caractère  humanitaire se sont longuement entretenus avec ces personnes qui ont lancé un cri de détresse en direction des responsables concernés afin de les sensibiliser sur la dégradation de leurs conditions de vie. «Apparemment, cette catégorie n’est pas concernée par les dispositifs de protection contre l’épidémie de la Covid 19 du fait qu’elle est exposée au risque de contamination en l’absence de mesures efficaces permettant leur prise en charge », dira un habitant rencontré chez l’un des handicapés. Organisée conjointement par les éléments de la Protection Civile -Unité d’Arzew- et l’organisme en question, cette action de bénévolat, première du genre au niveau de la daïra, a concerné plusieurs points abritant des personnes sans abri à savoir le chef – lieu de la commune et la localité balnéaire de Cap Carbon. Il s’agit, entre autre de la cité Tourville où deux points ont  été ciblés; le premier au niveau du stade de proximité où l’une des deux personnes recasées dans les vestiaires est un ressortissant étranger. Au niveau de l’ex-abattoir municipal jouxtant la cité OSPA, trois personnes ont bénéficié de dons.  Des squatteurs d’autres lieux publics comme le grand jardin communal, l’ex siège des Œuvres sociales de la Direction de l’Education et les alentours de la banque BNA ont également fait l’objet de cette opération de volontariat. Parmi les bénéficiaires, figurent aussi trois personnes ayant squatté des toilettes publiques à la place saint Michel dans la corniche d’Arzew. Ces personnes, un couple et un quinquagénaire sont recasés actuellement au niveau de l’auberge des jeunes sur instruction du maire d’Arzew. Selon son président, Khalfi Mohamed Amine «le recensement de ces cas «sociaux» a été effectué par la commission chargée de l’action sociale affiliée à cet organisme caritatif et ce, en collaboration avec les services de la DAS (Direction des Affaires sociales). Des sorties nocturnes inopinées ont été programmées sur site d’une manière périodique depuis le début de la saison hivernale afin de faire un listing fiable des vrais nécessiteux». En effet, selon le constat fait sur place, les statistiques communiquées par les services concernés ne reflètent en aucun cas le nombre réel de ces SDF vu que plusieurs d’entre eux viennent d’ailleurs pour s’adonner à la mendicité. «Parfois, l’on trouve même des familles entières avec des enfants à bas âge mais tous ces faux nécessiteux disparaissent avec la tombée de la nuit», signale une source de la DAS.


January 13, 2021, 1:53 pm