ARZEW (ORAN) : Hai Zabana‘’ un quartier marginalisé/Réflexion Réflexion
 

ARZEW (ORAN) : Hai Zabana‘’ un quartier marginalisé

Medjadji Habib July 9, 2021, 2:56 pm ORAN

Hai Zabana

 Les habitants de la grande cité Ahmed Zabana relevant de la commune d'Arzew, attendent toujours une attention particulière des services concernés pour entamer des travaux d’aménagement et de désherbage au niveau de leur cité, située non loin du centre-ville.

 

Surtout que ce quartier populeux connaît une extension en matière urbanistique ces dernières années, ce qui nécessite des montants financiers en prévision pour procéder aux travaux d'assainissement des égouts des eaux usées qui se déversent depuis une vingtaine de jours, peuvent  provoquer  des maladies à transmission hydraulique (MTH) au niveau des îlots 16 , surtout en cette période estivale où les odeurs nauséabondes que dégagent ces égouts. Les habitants réclament une meilleure prise en charge et la transformation d’un espace nu en un établissement pour les jeunes ou la construction d’un deuxième centre de santé pour la population du grand quartier populeux qui ne cesse d’augmenter. “Nous sommes ici depuis les années 90, et ledit quartier se vide de ses structures. Les occupants réclament entre autres, la réhabilitation du réseau routier fortement dégradé, l’éclairage public et les travaux d'aménagement urbain. »  En attendant, les habitants lancent un cri de détresse au premier responsable de la wilaya pour améliorer les conditions de vie de la population. « En hiver notre quartier devient un bourbier, en été c’est la poussière qui envahit nos habitations » ont-ils déploré. Tous s’accordent à ‘’ la cité Ahmed Zabana‘’ que leur cité est totalement marginalisée voire, oubliée des élus locaux alors que nous ne demandons que notre part légitime de développement ! s’indignent en bloc les habitants de ce quartier qui pâtit réellement du manque d’équipements et d'opérations de désherbage ,les serpents rôdent autour des résidents qui sont implantés derrière la poste qui vivent dans la peur au ventre et ne laissent pas leurs enfants sortir pour jouer de peur des morsures des serpents venimeux et des chiens errants qui rôdent en toute liberté dans les ruelles à la recherche de nourriture dans des décharges sauvages qui sont implantées dans plusieurs endroits à ciel ouvert. Suite aux multiples actions de protestation, les et à leur tête le P/APC, ces derniers leur tournent le dos et aucune prise en charge ni encore moins leurs  multiples doléances ont été prises en considération par les autorités compétentes de la ville pétrochimique d'Arzew qui campent sur leur position pour des motifs inconnus. Aucune réponse convaincante ne leur a été adressée de  la part des autorités locales pour calmer les esprits de ces  habitants de ce grand quartier populeux qui vivent dans la peur au ventre au quotidien avec leurs enfants à cause de l'absence des opérations de désherbage et des animaux sauvages qui ont élu domicile dans ces ruelles du quartier. Une vidéo relatant les faits à été diffusée sur les réseaux sociaux pour attirer l'attention des pouvoirs publics à agir, malheureusement à ce jour aucune suite ne leur a été adressée en dépit des promesses.


July 9, 2021, 2:56 pm