FORUM RÉFLEXION : PAUVRE MOSTAGANEM, UNE VILLE DEPOSSEDEE DE SON HISTOIRE.../Réflexion Réflexion
 

FORUM RÉFLEXION : PAUVRE MOSTAGANEM, UNE VILLE DEPOSSEDEE DE SON HISTOIRE...

Hocine Mihoub July 30, 2021, 2:58 pm FORUM RÉFLEXION

Parc du 20 août

Les années se suivent et se ressemblent dans la capitale du Dahra et les responsables nommés à la tête de cette wilaya ont tous un point commun...LA MYTHOMANIE !

On prendra par exemple les 5 derniers Walis qui ont "travaillé" à Mostaganem. Tous ont promis de restaurer le vieux bâti...que quelqu'un m'apporte la photo d'un seul quartier restauré ! Le secteur du vieux bâti s'est tellement dégradé ces dernières années que les vieux quartiers, sensés attirer les touristes et les visiteurs de toutes les régions, sont devenus des ghettos et de véritables coupe-gorges.

Cette situation se confirme en plein centre-ville, du côté de l'ancienne caserne des tirailleurs qui abrite la tombe du Bey Bouchelaghem, et qui est squattée par une famille qui y a élu domicile, comme le confirme certains historiens. D'autres disent que ce mausolée se trouve juste en contre  bas du fort de l'Est et qu'il a été restauré, alors que ces mêmes historiens affirment qu'il s'agit de la tombe de Bey Mustapha El Ahmar.

Qui peut aujourd'hui s'aventurer du côté des quartiers de Derb ou Tobana le soir ? Pourtant, la plupart des enfants de Mostaganem ont grandi dans ces quartiers ! A chaque maison rasée, c'est toute une histoire qui est ensevelie sous les décombres et jetée par des pelleteuses dans des camions qui iront l'enterrer à jamais dans les champs perdus. Beauté pleurent la démolition de Tigditt et ne peuvent rien faire car la maffia du foncier est plus puissante que le pouvoir si elle n'est pas le pouvoir maléfique !!!

Mostaganem dispose de nombreux sites non encore répertoriés. Si Bordj Mehal, la maison du Pacha, le camp de la mort de Sidi-Ali...etc, ont été sauvés, de nombreux sites à l'image Bab Djerad, du phare de plateau marine et Kiza restent méconnus des nouvelles générations. Ces générations entendront surement parler de ces sites mais n'auront, peut être pas, l'occasion de voir et d'admirer ces vestiges historiques pour la simple raison que les responsables concernés n'ont jamais fait le nécessaire pour les récupérer. Certains risquent tout simplement de se dégrader et disparaitre.

C’est l’amère vérité dans une ville qui est en train de brader son histoire. Des sites historiques ont été rasés et continus de l’être afin de laisser pousser des projets ou des demeures privées. Cette situation est flagrante du coté de certains quartiers où des particuliers ont complètement rasé une partie du mur du fort de l’est pour procéder à des constructions ou des extensions de leurs maisons sans qu'ils ne soient inquiétés !

Chaque wali installé à Mostaganem se permet de raser une partie au de l'histoire de cette belle région en ignorant les citoyens et la société civile qui a été politisée et détourner de son véritable objectif à cause de certains inconscients opportunistes. Des maisons et des sites historiques à Derb et Tobana ont été complètement rasés. L'histoire de la ville mérite plus d'attention. Soyez un peu sérieux !

Bouziane Karakache

SANTE ET CITOYENS : MANQUE DE COMMUNICATION

Je ne sais pas pourquoi qu'il n'y a aucune communication sur l'état d'avancement des travaux du centre hospitalo -universitaire de Kharrouba Mostaganem.

Le directeur de la santé et de la population de Mostaganem n'a pas encore fait de communiqué sur la crise ou la 4ème  vague ? Ni sur l'état d'avancement du CHU.

Mostaganem qui a 09 infectiologues  et tout repose sur leurs études et leurs stratégies sur la lutte contre le covid et même sur la stratégie de vaccination et gestion de crise, ils sont incontournables.

J'ai vécu une expérience durant la 2ème  vague et je peux déjà confirmer que nos hôpitaux manqueraient de tout !?

Sans communication clairement faite et sans bilan nous autres citoyens ou associations nous ne saurions pas si nous devons nous impliquer en soutien encore une fois.

L'hôpital Che Guevara  reste l'unique hôpital classé de 2 ème ligne à faire face au covid par l'ouverture de plusieurs ailes durant la 2 ème vague en 2020 …je sais que la 4 ème vague avec la virulence du virus mutant delta qui fait des ravages dans d'autres wilayas ....la situation n'est pas dramatique au jour d'aujourd'hui mais elle ne tardera pas à l'être et même si les officiels ne veulent pas créer la panique et préfèrent s'abstenir de toute communication comme pour la 1ère  et 2ème  vague et pourtant la wilaya n'échappera pas  à  la 4ème  flambée virale .

La bonne question est : sommes-nous préparés à accueillir les cas Covid 19 qui vont être touchés ?

La 2ème  question doit-on aller vers une vaccination massive durant le mois d'août pour offrir une immunité de 30 % sur les semaines qui suivront la campagne intensive et là c'est à nos 09 infectiologues qu'il faudrait poser la question ?

Quelle est le retour d'expérience de la 1ère  et 2ème  vague dans la wilaya de Mostaganem et qu'elles sont les directives à prendre pour éviter que les structures hospitalières ne soient dépassées par le nombre de malades.

Un indicateur sur les importations en Algérie de 2,4 millions de doses des vaccins coronavac de sinovac se traduit déjà par la volonté d'une vaccination massive visant à toucher les jeunes.

Le confinement nocturne est une bonne solution mais reste insuffisant si les frontières ou la circulation inter wilaya n'est pas fermée ou inter-communes si des foyers infectieux sont déclarés ?

Nous avons été dans cette 2ème  vague dans un petit groupe Facebook anti-covid 19 Mostaganem avec feu Benkritly, Benzaza ,Rais etc… Organisés en association de wilaya pour accompagner et aider dans cette crise sanitaire mais au lieu de nous associer à leurs stratégies et nous appuyer, l’administration nous a claqué la porte au nez ni remerciements ni audience accordée ni le local promis et non reçu .....

Kacem Ref 

 Alors que chez nous on brûle nos forêts, le Pakistan a planté 01 milliard d'arbres pour l'avenir de son économie ... Du boucher de Ramadan qui saigne les pauvres au bûcheron de l'été qui massacre les arbres aux oreilles bouchées qui ne veulent rien entendre... Où allons-nous ?

Aek Khelif

Rien ne va plus à Mostaganem aucun projet n'a vu le jour. Une dégradation totale. Le jardin abandonné le square délaissé, la place de l'église dégueulasse, les plages squattées par la pègre. Aucun parking et la liste est longue.

Hmida Benzaza

Une dizaine de walis sont à blâmer pour n’avoir rien fait pour l’hôpital, le tramway et le reste aussi protection de l’environnement et des biens culturels et historiques. Deux au moins sont des grands trafiquants en élections dont un a massacré Mostaganem, lors des élections présidentielles de 2014 et il est toujours en poste.

Mohammed Soltane

Si, il y a eu un changement, après cent trente années de colonisation, voilà l'indépendance avec moins de cadres, moins de bons gestionnaires, un peuple avec des blessures, qui a subitement été pris dans un tourbillon des idéologies communistes…

Naima Benriati EP Benabdeloued

 La jungle est partout les gens doivent changer leurs comportements hier j'étais de bon matin à une plage que je ne vais pas citer le nom qui était très propre après l'arrivée des baigneurs content de voir la mer propre …

Mohamed Benyekhou,

Pas tout à fait, disons qu'il y a plus de mal que de bien. Mais c'est toujours ça. Mostaganem est devenue une cité-dortoir et ce n’est pas bien. Des promoteurs immobiliers sont venus de tous les horizons pour construire des dortoirs mais…


July 30, 2021, 2:58 pm