L’HIVER APPROCHE : Le wali lance une vaste campagne de nettoiement et de curage /Réflexion Réflexion
 

L’HIVER APPROCHE : Le wali lance une vaste campagne de nettoiement et de curage

Réflexion August 22, 2021, 3:38 pm Forum

Le wali Mostaganem

Kacem Ref

Et bien le wali est à l'écoute...24h après la publication d'un poste au sujet des risques d'inondations et l'appel au nettoyage des avaloirs, le wali a présidé  une réunion à laquelle ont assisté les chefs de daïras, les maires et les directeurs concernés. Cette réunion a été consacrée aux préparatifs pour la prochaine saison pluvieuse. Le wali a donné des instructions fermes au sujet du curage des avaloirs et des réseaux d'assainissement et autres pour faire face aux intempéries.

Bouziane Karakache

Mosta propre sert à débarrasser  les malpropres de leurs saletés ! C'est toujours ces malpropres avec leurs bidons et viennent dégueulasser  le bac à ordures ...et ne se donnent même pas la peine de balayer devant leurs portes ou venir planter une rose ou une plante à leurs fenêtres ou balcons. il n'y'a aucune étude sur les inondations urbaines ou même des trottoirs érigés sur les périphériques ne donnent  aucune étude sur le sens de l'écoulement ...les entreprises réalisatrices n'ont pas fait d'étude d'inondables sur site ...d'autant plus qu'aucune études n'existe sur la vulnérabilités des communes par rapports aux risques majeurs…une chose m'inquiète sur l'état du réseaux des eux pluviales depuis quand n'a-t-il pas été inspecté par des caméras que l'Ona d’Alger procède pour vérifier si un curage est à faire et s'il faut réinstaller un autre système d'avaloir financé par les APC et étudié par l'Ona ...avec ses vols d'avaloirs qui de plus sans passoirs laissent  toutes sortes d'objets aller obstruer la tuyauteries. 

Hales Mohamed

En principe, le curage et le nettoiement des avaloirs et autres réseaux de conduites d'eaux, est une opération qui devrait être effectuée.., périodiquement (tous les mois, par ex.), et pas seulement à la fin de l'été et les débuts de la saison des pluies..!!

Si les services techniques des APC, sont habituellement organisés, donc, prêts à programmer ces travaux durant toute la saison; la population ne serait jamais "hantée", ni terrorisée, ou encore, prête à subir les affres des inondations, surtout, près et autour des habitations précaires.., puisque, les cours des eaux pluviales, iront vers leurs directions..!!

S'agissant d'une réunion "d'urgence".., qui n'a aucune raison d'être...d'ailleurs entre le wali, chefs de daïras, maires et autres responsables..; je ne vois aucune utilité de sa tenue..!! C'est.., chercher une aiguille dans une botte de foin..!!

Pour ce simple nettoyage qui ne demande ni " instructions" particulières..., ni "débats" entre ces responsables..., ou encore un coup de pub inopportun. Un ordre du maire, suffirait à un responsable technique communal, pour diriger une ou des équipes, relevant de cette institution..., à l'effet de nettoyer ces fameux... avaloirs...!!

Je crois savoir que ces responsables locaux.., réunis en séance.." spéciale", auraient dû consacrer cette réunion.. pour d'autres priorités et urgences au profit de la population..:.(sensibilisation pour le vaccin, éclairage public, prise en charge des SDF, sécurité, foules devant les stations de transports.., etc..!!) Une administration est une institution bien structurée...!! On ne navigue pas à vue, ou selon les conjonctures quotidiennes...!!

Rais Boualem

Merci à monsieur le WALI…pour l'intérêt public concernant les avaloirs et les regards d'égouts des quartiers de la commune de Mostaganem...d'abord les responsables de la wilaya ou de l'APC doivent en premier lieu informer  les citoyens par voix de la RADIO INFO/CONTINUE...adressée à ceux qui ont procédé et condamné ( fermé les avaloirs avec du béton ) devant leurs domiciles...un avertissement sera envoyé par voix de la RADIO qui sera reconnu par ce délit il sera poursuivi en justice voire le code pénal pour destruction de bien public. Ce genre d'infractions peut faire dégâts dans le voisinage...même ceux des travaux de bitume...recouvrer les repaires d'urgence

Il est temps d'intervenir auprès de ces réseaux des avaloirs, même au centre-ville, la rue satal Djillali...la route Amara hamida, je vous informe d'avance. Les eaux pluviales descendent de la cité Mouchti université vers AMARA Hamida HLM. Tout descend vers la route charef khatab ex Rte de Pélissier et tout s'arrête au niveau du cinéma  VOX...avec le passage du tramway on s'attend au pire...

Mokhtar Bouhella

Bravo…Enfin on a un Wali qui écoute...Reste un autre sujet plus important qu'est une société civile plus compétente constituée par de jeunes cadres pour Booster Mostaganem …

Malika Benyagoub Ep Alioua

J'ai fait 1 virée à Oran cet après-midi pour récupérer des médicaments /cancer j'ai été surprise par les ordures qui jonchaient sur les trottoirs la saleté partout du côté de la cité Yasmine des bacs à ordures éventrés les éboueurs msakine aucune protection vraiment catastrophique ! Des éboueurs avec un camion archaïque qui pouvait même pas contenir autant d’ordures !!

Ahmed Saoura

Le phénomène actuel, c'est avec les mesures de confinement en ce qui concerne les cafés et les repas à emporter , tout jonchent sur les artères , ,gobelets , plats jetables , papier serviettes etc..

Kacem Ref 

Retour à la consigne sur les bouteilles ! Beaucoup se plaignent des ordures en Algérie. Des bouteilles en verre ou en plastique jetées dans la nature. Des bouteilles en verre jetées parfois dans la forêt, qui sont parfois derrière les feux de forêts , et d’autres jetées dans des bacs à ordures qui blessent les éboueurs ! Serait-il faisable de mettre une consigne à l’achat sur ces bouteilles afin qu’elles soient rendues aux magasins et éviter cette pollution ? Nos ancêtres avaient utilisé les bouteilles en verre cassées pour la protection des murs de leurs maisons des voleurs et nous qu’est ce qu’on fait ? Même le soi-disant recyclage du verre, n’a pas marché…

  HISTOIRE A MEDITER ...

Un jour, l’Ange de la Mort alors en présence du prophète, le Roi Souleymane (as), remarqua un de ses sujets. Il lui jeta un regard noir, puis il s’en alla. L’homme demanda à Souleymane (as): «Qui était-ce?» Il lui dit: «C’était l’Ange de la Mort.» Et l’homme répondit: «Je l’ai vu me regarder comme s’il désirait mon âme!»

Sayidina Souleymane (as) lui dit: «Que voudrais-tu que je fasse pour toi?» Il dit: «J’aimerai que tu ordonnes aux vents de me transporter jusqu’en Inde, ainsi je serai sauf!» 

Sayidina Souleymane (ra) convoqua l’ange des vents qui lui apparut, doté de ses six-cent soixante ailes. Il portait tous les vents à l’intérieur de ses ailes. Il plaça l’homme dans l’une d’elles et l’emmena en Inde. 

L’Ange de la Mort se rendit de nouveau auprès de Souleymane, qui lui dit: «Je t’ai vu regarder un de mes gens.» «Oui.» répondit l’ange, «J’étais surpris de le voir à tes côtés, car j’avais reçu l’ordre de prendre son âme dans une contrée d’Inde!» 

 


August 22, 2021, 3:38 pm