LES REGRETS D’UN MALADE NON-VACCINE SUR SON LIT D’HOPITAL : ‘’Si je pouvais remonter le temps…’’/Réflexion Réflexion
 

LES REGRETS D’UN MALADE NON-VACCINE SUR SON LIT D’HOPITAL : ‘’Si je pouvais remonter le temps…’’

Réflexion August 23, 2021, 3:53 pm FORUM

FORUM

Travis Campbell, un Américain de 43 ans, avait décidé de ne pas se faire vacciner contre la Covid-19. Aux soins intensifs depuis la fin du mois de juillet, il regrette amèrement sa décision…

Depuis la fin du mois de juillet, Travis Campbell est aux soins intensifs suite à sa contamination à la Covid-19. L’Américain originaire de Bristol n’a pas pris la peine de se faire vacciner, et il s’est retrouvé entre la vie et la mort à cause de la maladie. « Le coronavirus est réel et j’ai fait l’erreur de ne pas me faire vacciner », explique-t-il lors d’une vidéo Facebook, avant d’inciter tout le monde à se faire vacciner. Sur les images, on le voit affaibli avec un masque à oxygène. Il explique avoir fait une erreur et que ni sa femme, si ses enfants, ne sont vaccinés non plus : « Si je pouvais remonter le temps, je me ferais vacciner et j’emmènerais ma famille avec moi. »

La bonne nouvelle, c’est que Travis a reçu le feu vert pour sortir de l’hôpital et que la Covid-19 n’aura pas le dernier mot avec lui. Il insiste encore une fois pour que tout un chacun prenne le temps de se renseigner à propos du vaccin et n’hésite plus à recevoir ses deux doses : « J’y ai presque donné ma vie. C’est pourquoi je pense qu’il est important de parler de l’intérêt de se faire vacciner. »

Bouziane Karakache 

Un jour qui sait ça sera toi ou moi dans ce lit d'hôpital dans cette zone de quatorzaine, où ni toi ni moi n'aurions assez d'air dans les poumons pour hurler, crier ou écrire sur ses pages Facebook pour demander de l'aide ou se plaindre de notre état de santé .Ce que tu feras aujourd'hui pour nos malades dans nos hôpitaux tu le trouveras un jour quand toi ou moi serions là, sans voix, sans force. Et ce jour là, ni ta famille ni tes amis, ni tes relations ni ton argent ne pourront te sauver...

Ton sort sera entre des gens comme toi et moi dévoués à la bonne cause dévoués à leurs devoirs pour autrui...Tu seras seul entre les mains des blouses blanches que tu ne verras ni leurs peines ni leurs sourires masqués, ni leurs fatigues drapées dans des tissus ... La solitude d'une chambre ou d'une salle au milieu des malades dont tu ignores leurs identités, seront ta seule compagnie dans ces nuits meublées par des sons de toux et des bruits de machines et ce maudit bruit du pchit du masque à oxygène accroché à ton visage pour te rappeler ta mal chance d'avoir croisé ce maudit virus delta ...

Oui ta mal chance de l'avoir pris sur une tasse de café ou avalé dans l'air durant ta discussion avec un ami ou à travers une poignée de mains durant un enterrement...Voilà, aujourd'hui enterré dans les ténèbres du virus delta, le semeur de la mort ! Te voilà dans ce cauchemar interminable accroché à un masque d'oxygène et où ta vie va dépendre de lui en attendant que Dieu souffle sa Clémence où il t'appelle à lui... Tout ça c'est toi et moi, on est la cause et on aurait pu l'éviter si on avait respecté le protocole d'hygiène et de sécurité anti covid ...Il a suffi d'une petite heure pour aller se faire vacciner pour profiter du reste de notre vie et protéger notre famille de la contamination. 

Mais non ! Toi et moi on a été trop prit par le travail et par nos activités, les cafés entre amis et des heures su Facebook, on se moquait éperdument du vaccin ...Mais rassures toi si tu es encore la parmi nous va te vacciner, si ce n'est pas pour toi fais le pour ta famille !

Selim Benanteur 

Il y'a des indicateurs qui sont au "ROUGE" qui nous indiquent et nous interpellent que la santé à MOSTA est sur le point non-retour, au-dessous du zéro, inexistante... Wallou ! Un Vrai mouroir..! Une défaillance de tout un système qui agonise mais pas en silence Car ça devient flagrant Et à la lumière du jour. Une gestion Non conventionnelle généralisée Par une défaillance totale, un vrai laisser-aller et ne pas cacher la vérité car elle est très plausible. Y'en a assez de décès, une couverture sanitaire inadéquate en ce 2021, des ruptures fréquentes, une mauvaise prise en charge des malades, etc...Mrs les responsables assumez votre responsabilité... Mostaganem ne mérite pas ça ! 

Ahmed Saoura

Wallah, que celui qui pense ainsi à une âme sensible pleine de foi et ressent se ressent son prochain, Il ne faut jamais dire fontaine je ne boirais de ton cœur Kouli nafsan daiikat elmout. Que Dieu guidera nos pas pour ce qui est meilleur.

Laura Bente Abdaka Fel'douar

L’Algérie a besoin d’un concentrateur d’amour et d’un extincteur de haine!!

Kacem Ref 

Quand nos ancêtres utilisaient le cactus comme pare-feu…

Dans le passé, toutes les maisons et les villages étaient entourés de figuiers de barbarie. Les gens de la ville se moquaient des maisons des villageois et les taxaient de ‘’AROUBIYA’’, mais les derniers incendies ont prouvé la nécessité de cette plante, qui autrefois constituait le coupe-feu naturel choisi par nos ancêtres et une barrière impénétrable de part et d'autre des chemins, les champs étaient délimités par des pieds de cactus en bosquets. En plus de son utilité comme pare-feu, il donne d’excellents fruits qui marquent la saison estivale...

Hmida Benzaza

Que chacun reboise préserve chez lui cela coûtera moins de frais. Quant au sud il y a des zones propices pour les rendre vivables en créant un office de reboisement et de préservation des forêts.

Ahmed Saoura

Avec ces températures caniculaires et le réchauffement climatique, toutes régions forestières, même les plus humides seront vulnérables aux feux.

Nor-Eddine Bensekouma

La kabylie représente un relief particulier et très montagneux ....et la conjoncture voudrait que cette zone boisée était une source d'oxygène et de micro climat ...pour le reste du pays très cher ami nous avons tout bétonné sans arborer nos zones urbaines ni jardin public ni nos forêts côtières ...

HISTOIRE À MEDITER 

Une femme est allée se plaindre chez sa mère... :

- Maman, je ne supporte plus mon mari. Je veux le tuer, mais j'ai peur qu'on m'arrête. Tu crois que tu peux m’aider ?

Sa maman lui répond :

- Oui ma fille, je le peux. Mais il y a une contrepartie. 

Tu seras obligé de faire la paix avec lui, pour que personne ne se doute que c'est toi qui l'a tué quand il va mourir.

Tu vas devoir bien te rendre belle, t'occuper de lui. 

Être gentille, reconnaissante, patiente, affectueuse... moins égoïste, plus juste, plus à son écoute….. Pour ne même pas qu’on te soupçonne. Tu pourras le faire ??

- Oui maman.

- Ok, c'est bien.... Tiens cette poudre, chaque jour, tu vas verser un peu dans sa nourriture et il va mourir à petit feu.

Après 30 jours, la femme est retournée chez sa mère :

- Maman, vraiment je ne souhaite plus tuer mon mari. À présent je l'aime, il a changé et est devenu plus doux qu’avant. Comment je peux faire pour empêcher l'effet du poison ? Pardon aide moi.

Sa maman lui répond :

- Ne t'inquiète pas. Ce que je t'ai donné était de la farine. Il ne va pas mourir.

En réalité, c’est en toi que le poison était.

Quand on alimente la haine et la rancune, on se tue soi-même à petit feu.

Quand tu as commencé à aimer et a chérir ton mari, tu as vu une autre personne en lui, c’est comme ça que tu dois te comporter pour qu’il soit ce que tu recherches.

Tout être humain est bon, mais c’est nous même et la société qui les faisons changer.


August 23, 2021, 3:53 pm