FORUM : L’occupation anarchique de trottoirs par des commerçants !/Réflexion Réflexion
 

FORUM : L’occupation anarchique de trottoirs par des commerçants !

Réflexion September 5, 2021, 3:28 pm FORUM

FORUM

L’occupation illégale des trottoirs et l’anarchie de l’informel font le décor de la ville de Mostaganem. un phénomène qui prend de l’ampleur au niveau des quartiers et des communes, une transgression à la loi en vigueur et le piétinement des droits de la liberté des piétons, qui se trouvent obligés de traverser la chaussée pour contourner la marchandise de sa majesté le commerçant qui occupe le trottoir , mettant ainsi en danger la vie des citoyens. Les trottoirs et chaussées sont squattés par les étalages de toutes sortes de marchandises. Allant même jusqu’à interdire aux automobilistes de garer devant leurs magasins en déposant des cartons, des chaises ou autre objets. Une entrave à la circulation des piétons et des véhicules qui provoque généralement des embouteillages. Devant l’absence de la répression à l'égard de ces commerçants qui se croient au-dessus des lois, le cauchemar des piétons continue et l’anarchie bat son plein.

Hales Mohamed

L'informel...:

Un fléau qui bat son plein...! Ces petites activités commerciales, parfois à la sauvette et, échappant à toutes les mesures de législation ; sont généralement exercées par des jeunes et moins jeunes, profitant ainsi du laisser-faire et un évident laxisme des autorités compétentes.

Bien que cela ne soit pas légal avec les règles qui régissent la réglementation commerciale ; il va sans dire que plusieurs grandes artères de la ville sont squattées, voire infestées par des étals de fortunes de tous types de marchandises, au nez et à la barbe des services concernés. Les autorités qui ne "négligent" nullement ce point.. noir.., ferment passivement les... yeux, pour, dit-on, des considérations conjoncturelles du moment..(chômage, risques d'agressions et autres délinquances touchant justement, ce milieu juvénile..

A bien comprendre cette "attitude" administrative.., peut-être que des *directives*auraient permis de laisser faire et favoriser ces jeunes pour s'occuper de leur quotidien, et gagner la..*paix*..., ou tout au moins, éviter les diverses délinquances..

Avant que toute la ville ne devienne un gigantesque marché informel..; et, pour pouvoir libérer surtout les trottoirs et les chaussées, la municipalité serait en mesure de réorganiser des espaces adéquats pour ce genre de commerces, à l'instar du marché des fruits et légumes de Ain-Sefra.

La Commune, institution gérante, bénéficierait ainsi, des taxes et droits de places..

Il suffit d'un arrêté du Wali, pour éradiquer ces activités non conformes et les occupations anarchiques.

Rais Boualem

Triste...vraiment du jamais vu. ? Des marchés de proximité abandonnés (fermés), des magasins vides abandonnés même certains sont occupés refuges à la mexicaine, voie publique occupée et ne parlons pas des trottoirs. Et en parle d'hygiène de santé publique...un gargotier installé au bas des escaliers du Colisée en plein air gênant tout le passage et même installation des fauteuils pour ses clients nomades...c'est devenu à la mode les commerçants vident leurs magasins, occupent la voie publique et utilisent les enfants pour la vente à la sauvette depuis le centre-ville jusqu'à la Rotande - Sonelgaz... ! On se rappelle très bien de AIN SEFRA...et ses alentours...tous les ambulants et la brocante disparaissent à 13h30...place au service de nettoyage...pour enfin les enfants du voisinage circulent (il y avait un terrain de football...un parking...l’arroseuse camion ...qui termine la journée...Hélas ! Je crois qu’on parle pas le même langage..? Au 3 ponts, côté marché couvert, les commerçants louent le local, le trottoir , et la voie publique ,...location jusqu'à 15 millions à 18 millions...il n'existe plus d'anciens CAFÉS....café du Maghreb , café Tadlaouti , café Arif , sur le pouce , café Belayachi ...café de la poste , café du commerce , Marhaba , le COQ HARDI , L 'ÉTOILE , BOUZID , LE FAMEUX GRAND CAFÉ , café Bachir , LE NOVELTY , Cafétéria ,...et j'en passe...il était une fois Mostaganem....avec ses cinéma.. l'halambra , vox , Colisée triomphe , Cinemonde , lux , ciné Nadjah ...aussi le conservatoire musical … c’est foutu...?

Selmoune Kader

Dans 5 ans chacun de nous portera un masque d’oxygène. Le problème est profond, il y a une disparité...les ruraux sont livrés à eux même et pourtant le président l’a si bien dit développer les zones d’ombre pour stopper l’exode. Allez y voir la liste des familles relogées ces 10 dernières années pour voir les origines et on continue à construire des logements sociaux pour reloger ‘’ el hech’’ .... Sans boulot automatiquement les maux sociaux et l’informel. Allez vers l’amont....

Ahmed Saoura

Pourtant la solution est très simple pour rembourrer les caisses des APC, il suffit de faire payer des taxes au prorata de l'espace occupé, Il y a aussi ces plaques publicitaires ou indicatives des professionnels, sans payer aucune taxe, sans compter sur l'anarchie des gabarits de ces plaques dignes des Saloon du Farwest.

Mokhtar Bouhella

- Circulation et santé du citoyen entre parenthèses. Trottoirs et plusieurs artères du Centre-ville notamment au niveau de la rue du Lion sont squattés par des commerçants informels. L'envahissement des différents trottoirs à provoqué une dense circulation de voitures et piétons et sont devenus un lieu idéal pour les picks pokets .Tout se vend sur le trottoir (Poissons , Pain, H'rissa, jus ,fromages , et autres sous un soleil de plomb présentant ainsi une menace sérieuse pour la santé publique.

Cherif Haddad 

Une véritable anarchie au centre-ville de Mostaganem .Pourquoi fermer les magasins et laisser le commerce informel squatter les principales artères et arcades du centre avec des attroupements autour de ces vendeurs à la sauvette sans aucun respect des mesures préventives, dans ces conditions pourquoi pénaliser les commerçants qui payent leurs impôts, à défaut d'une bonne organisation on pousse le formel à devenir informel , augmentant ainsi le risque de contamination puisque l'informel échappe à tout contrôle de l'état … triste constat , mais pourquoi nos responsables n' abordent pas ces vrais problèmes car la réalité du terrain est toute autre !

Khadir Boualla

Les trottoirs et surtout les arcades du centre-ville qui sont envahis par les commerçants et surtout les voleurs qui épient les passants. D'ailleurs, il ne reste à peine 60 cm pour les piétons.

Mohamed El Habib

L'anarchie totale ! Quand les élus et les fonctionnaires ne sont pas crédibles, les citoyens prennent le dessus, et il ne faut pas croire aussi c'est voulu tout ça !

Charef B'Chenni

Trop tard, la société est déjà plaquée d'une image dramatique, où l'anarchie est toujours là, quand souvent le commerce informel prend de l'ampleur aux yeux de l'État pour s'accaparer l'espace public, un phénomène terrifiant et le mal est ainsi très prof… 

Mohamed Mellah

Avant de commenter sur la situation actuelle il faut penser d’abord sur le taux de chômage presque toutes les entreprises industrielles et commerciales sont fermées cause de leurs patrons incarcérés, l’employé ou l’ouvrier se trouvait dans la rue sans aucun revenu. Il faut se battre pour leur trouver une solution au moins une pension de chômage, c’est pour cela que ces citoyens squattent les trottoirs pour vendre ce qu’ils ne trouvent pas d’autres moyens pour survivre à leurs besoins, et n’oubliez pas parmi ces gens il y a des pères de famille.

SAGESSE ...

Un homme sage, étonnement de son époque, enseignait à ses disciples, puisant dans une source inépuisable. Il attribuait tout son savoir à un livre épais qui se trouvait dans sa chambre, à la place d’honneur, qu’il ne permettait à personne d’ouvrir. Quand il mourut, ceux qui avaient été auprès de lui se précipitèrent pour ouvrir le livre, pressés de s’en approprier le contenu. Ils furent surpris, confus et désappointés quand ils découvrirent qu’il n’y avait qu’une page d’écrite. Leur perplexité et leur embarras augmenta lorsqu’ils tentèrent de percer le sens de la phrase qu’ils avaient sous les yeux : « Quand vous vous rendez compte de la différence qu’il y a entre un contenant et le contenu, vous aurez la connaissance ».Le contenant c’est votre conscience, le contenu, c’est votre mental. Le contenant c’est votre être, le contenu, tout ce que vous avez accumulé. Quand vous vous reconnaissez que vous n’êtes pas le contenu mais le contenant …

 


September 5, 2021, 3:28 pm