FORUM : L'implication des forces étrangères dans les évènements qui ont secoué le pays /Réflexion Réflexion
 

FORUM : L'implication des forces étrangères dans les évènements qui ont secoué le pays

Réflexion September 6, 2021, 8:27 pm FORUM

FORUM

Hilali Rachid  

L'implication de forces étrangères dans les évènements qui ont secoué notre pays, ne fait pas le moindre doute. Nous en avons eu quantité de preuves tout au long de ces deux années et demie de tehrak. A commencer par l'intrusion de la députée française Panot encartée LFI qui s'est déplacée jusqu'à Béjaïa pour soutenir la contestation.

Je ne parle pas de la presse française, qui dans sa totalité tire à boulets rouges sur les autorités en place malgré les preuves de bonne foi du pouvoir à organiser des élections honnêtes et transparentes sous la responsabilité d'une autorité indépendante ! 

Passons sur l'acharnement des ONG ‘’droit-de-l’hommistes’’ à vouloir épingler notre pays pour des faits attentatoires aux libertés individuelles alors même que nos prisons ne comptent pas un seul détenu politique. Tous ceux qui ont été arrêtés, jugés et condamnés, l'ont été pour des raisons qui relèvent du droit commun, entre autres diffamation, atteinte au moral de l'armée...

Quid du tehrak algérien qui a réussi à s'exporter en France, ayant même pignon sur rue et qui bat le pavé chaque dimanche, en toute légalité alors même que les GJ ont été brutalement réprimés dans le sang ? La discussion même de la question algérienne au sein du Parlement Européen, qui n'a aucune compétence en la matière, en dit long sur la volonté de certains députés européens à tenter de s'immiscer dans une affaire exclusivement algérienne.

Le fait de donner asile à tous les opposants algériens, de leur fournir des subsides et de fermer les yeux et les oreilles sur les lives incendiaires qu'ils distillent chaque soir à partir de Paris, Londres et même Rabat, parlent d'eux-mêmes et montrent le soutien sans limites accordé à ces traîtres.

Oui, il est évident qu'une grande partie des problèmes que connaît l'Algérie trouvent leurs sources en France et au Maroc qui joue le rôle de sous-traitant au profit de l'entité sioniste !

Kacem Ref  

Le défunt général Gaïd Salah avait mis en garde contre des « tentatives de la part de certaines parties étrangères » de « déstabiliser le pays ». « Nous avons déploré l’apparition de tentatives de la part de certaines parties étrangères, partant de leurs antécédents historiques avec notre pays, [ …] afin de mettre en exécution leurs desseins visant à déstabiliser l’Algérie et semer la discorde entre les enfants du peuple, à travers des slogans irréalisables visant à mener le pays vers un vide constitutionnel et détruire les institutions de l’État », avait déclaré Ahmed Gaïd Salah.

Nouredine Bouderba

La politique étrangère a toujours été un domaine qui fait consensus en Algérie.

N'en déplaise aux partisans de l'ingérence étrangère dans nos affaires internes du Roi voisin, la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc, aussi regrettable soit-elle, est justifiée au vu du comportement inamical du Arch envers l'Algérie et ses multiples provocations devenues intolérables. S'il est vrai que la tension permanente entre les deux pays voisins, la fermeture des frontières depuis 27 ans et des échanges économiques au point zéro, sont plus que préjudiciables aux intérêts des peuples frères, il n'en demeure pas moins que la fraternité et le bon voisinage ne peuvent coexister avec les provocations et la politique pro sioniste et anti Algérienne de la Monarchie.

Aussi quelles que soient les réserves que je puisse avoir par rapport à la politique interne menée par le pouvoir Algérien je soutiens sans équivoque cette décision inévitable de rupture des relations diplomatiques. Ceci ne m'empêche pas d'espérer que cette rupture ne dure pas longtemps et qu'elle soit l'occasion pour que les intéressés, des deux côtés de la frontière, prennent conscience que nous sommes condamnés à vivre dans le respect réciproque et la coopération mutuellement avantageuse pour tous les peuples de la région.

Kamel M  

Il apparaît clairement, depuis la visite du chef de la diplomatie israélienne, Yaïr Lapid, au Maroc que la normalisation a deux objectifs principaux : arracher auprès de l’administration américaine la reconnaissance d’une prétendue marocanité du Sahara Occidental et bâtir avec Israël un axe militaire hostile dirigé contre l’Algérie. Les prémices de cette menace, qui ne souffre aucun doute, sont contenues dans le discours de l’hôte israélien de Nasser Bourita, qui a affirmé, à partir de Casablanca, qu’«Israël appréhende avec une certaine inquiétude le rôle de l’Algérie dans la région, laquelle Algérie qui est devenue plus proche de l’Iran et mène actuellement une campagne contre l’acceptation d’Israël au sein de l’Union africaine en tant qu’observateur».

Si l’envoyé spécial de Naftali Bennett au Maroc a tenu ses propos, c’est pour appuyer l’appel au secours de Nasser Bourita qui, en mai 2021, pleurait devant l’AIPAC, le puissant lobby sioniste, auquel il se plaignait des «visées déstabilisatrices de l’Iran au Maroc» qui «constituent un vrai danger». La déclaration de guerre à peine voilée du ministre israélien des Affaires étrangères coïncide, par ailleurs, avec la présence du bras droit de Ferhat Mehenni à Rabat. D’aucuns s’interrogent sur cette corrélation entre cette convocation adressée à ce mouvement classé terroriste en Algérie et inféodé au Maroc et à israël, et les gigantesques feux de forêts qui ont dévasté la Kabylie. Des observateurs avisés ont fait remarquer que si israël s’aventurait à agresser l’Algérie à partir d’un pays limitrophe, il s’en suivrait une contrattaque féroce de cette dernière contre le Maroc, désormais bas

Abdelkader Bouteldja

J'espère que les 2 pays feront des efforts pour maintenir certains liens humains et économiques et empêcher une plus grande détérioration des relations entre nos deux peuples. Notre pays a bien fait de réagir car notre unité territoriale a été remise en cause par le Maroc, mais n'insultons pas l'avenir, aucun des deux pays ne sortira vainqueur d'une guerre.

Notre pays est dans un cercle de feux, Maroc hostile et agressif, Israël à nos frontières, Tunisie en difficulté, Lybie divisée, sahel en guerre. Dans ces conditions toute société se mobilise derrière son armée dans son rôle de défense de la patrie. Nous avons des problèmes internes à régler par le dialogue pour renforcer le front intérieur. Combattre la pauvreté, le chômage, les injustices, les inégalités sociales et territoriales, éradiquer la corruption etc...  pour ressouder notre société et l'unité de notre peuple.

Hilali Rachid

Tout à fait ! Fethi Gheras a bien reçu la députée LFI Mathilde Panot, montrant ainsi la parfaite entente des communistes des deux côtés de la Méditerranée, pour la perte de notre pays. Pour notre consolation, Fethi Gheras, pris la main dans le sac dans une sale affaire de publication et de distribution de tracts incendiaires contre l'ANP, a été arrêté et envoyé à la prison d’El Harrach !

Ghimouze Charaf

Je dirai que les états étrangers mettent en œuvre des extérieures selon les contingences de leurs intérêts du moment et futurs, par contre ce qui est contre nature ce sont ĺes relais internes et leurs combats d'arrière garde. On est dans le schéma de ĺa guerre de libération

HISTOIRE A MEDITER …l’ignorance 

C'est ainsi que nos sociétés ont payé le prix de l'ignorance ?

Le juge a demandé au tueur de l'ancien président égyptien Anwar Sadate : Pourquoi avez-vous tué Sadate ?

Il lui dit : Parce qu'il est laïc !

Le juge a répondu : Que signifie laïc ?

Le tueur a dit : Je ne sais pas !

Dans le cas de la tentative d'assassinat du défunt écrivain égyptien « Naguib Mahfouz », le juge a demandé à l'homme qui a poignardé Naguib Mahfouz : Pourquoi l'avez-vous poignardé ?

Le terroriste a déclaré : À cause de son roman « Les enfants de notre quartier ».

Le juge lui a demandé : Avez-vous lu ce roman ?

Le criminel a dit : Non !

Un autre juge a demandé au terroriste qui a tué l'écrivain égyptien « Faraj Fouda » : Pourquoi avez-vous assassiné Faraj Fouda ?

Le terroriste a répondu : Parce que c'est un infidèle !

Le juge : Comment saviez-vous qu'il était un infidèle ?

Le terroriste a répondu : D'après les livres qu'il a écrit ?

Le juge a dit : D'après lequel de ses livres saviez-vous qu'il est un infidèle ?

Le terroriste : Je n'ai pas lu ses livres !

Juge : Comment ?

Le terroriste a répondu : Je ne sais ni lire, ni écrire !

C'est ainsi que nos sociétés ont payé le prix de l'ignorance


September 6, 2021, 8:27 pm