DEMOLITION DES HABITATIONS VETUSTES : Danger permanent !/Réflexion Réflexion
 

DEMOLITION DES HABITATIONS VETUSTES : Danger permanent !

Réflexion September 10, 2021, 3:33 pm Forum Réflexion

Forum Réflexion

Hales Mohamed

Depuis plusieurs mois, et; suite au relogement des ex-résidents du quartier Didouche Mourad, ex-Couchant-ville, les habitations vétustes déjà évacuées.., ont systématiquement fait l'objet de démolitions anarchiques, sans que les Services techniques de l'Apc ne prennent le soin de déblayer les décombres et procéder à leur enlèvement, juste après..!

Ces ruines sont composées de gravats, ferraille, pierres de tous calibres, boiserie usée, ainsi que d'autres objets hétéroclites. 

Telle une carrière d'enfouissement des ordures, au milieu même de cette cité, viennent s'ajouter les immondices crasseuses, créant des foyers de refuges à toutes sortes de nuisances animales, tels les moustiques, mouches, chats et chiens errants et la prolifération inquiétante de rongeurs.. etc.. 

Reflétant une image désastreuse, ces décombres en ruines, forment des monticules encombrants, comme si ces habitations avaient subi une forte secousse sismique. 

Les dangers les plus probables autour de cette arène "sanglante", concernent surtout, les enfants scolarisés, obligés alors, d'emprunter les voies, autour. 

Décidément, et; le comble de l'inertie caractérisée et du laxisme manifeste des autorités compétentes.., à l'égard de ces habitants mitoyens.., c'est ce" décor" apocalyptique de cette bâtisse à large façade, totalement démolie et qui fait face à l'entrée à la mosquée Abi Bakr-Esseddik..!! 

Les ordures et crasses devant un lieu de...culte..??!! 

Inadmissible, intolérable et scandaleux..!!! 

A l'approche de la saison des pluies, les riverains sont extrêmement inquiets, car, ils appréhendent déjà les conséquences d'autres spectres, quoique ces débris sont devenus des dépotoirs publics, mêlés aux tas d'ordures déversés. 

Soucieuse pour sa santé et celle de sa progéniture, la population de cette ancienne cité, lance un appel de détresse urgent au wali, pour intervenir et user de son autorité, à l'effet d'instruire les Services concernés pour la clôture des périmètres en question, une fois l'enlèvement des gravats effectué. 

Enfin, je laisserai le soin à nos amis, d'évoquer les cas similaires, dans d'autres groupements d'habitations de la ville. 

Cependant, cette opération qui nécessite une ou deux journées de travaux et deux engins.., serait-elle soumise à un "débat" dilatoire des responsables locaux..?? Ou bien à des "expertises" techniques estimatives..?? 

Personnellement, je ne suis pas si sûr encore que cela nécessiterait une *autorisation* préalable des instances ministérielles de tutelles, pour sa réalisation..!!!

Kacem Ref

Il faut seulement un peu de courage pour prendre une décision. Rappeler les propriétaires des maisons en ruines pour exploiter leurs assiettes de terrain en projets utiles (immeubles, commerces, habitations ou autres) avec un cahier de charges bien déterminé, le délai passé, l’Etat représenté par la mairie peut faire l'expropriation des terrains pour cause d'utilité publique.  Les maisons et les immeubles ont été vidés de leurs occupants. Qu’attendent-elles les autorités pour commencer les démolitions et les récupérations des assiettes de terrain ? Les murs se tiennent debout comme par miracle créant un danger immense pour les passants et les enfants qui jouent aux alentours, donnant un visage d’un quartier de Syrie en pleine guerre !

Hales Mohamed

Comment faudrait-il "injecter" ce courage et par quelles manières, si ces responsables affichent éternellement une ouie complètement bouchée..? Par malheur temporaire, devrais-dire, ils détiennent une arme redoutable..: le mépris à l'endroit des citoyens qui triompheront, demain ou les mois à venir… C'est certain !  Il ne faut surtout pas baisser les bras, tant qu'il y a des moyens de communication pour dénoncer ces lacunes flagrantes et les incompétences criardes de nos responsables, à divers niveaux. Le mépris ne pourrait être un arbre qui cacherait longtemps.., la forêt... 

Ahmed Benkedadra  

 Une question est posée. Quels sont les critères pour déclarer une maison HECH c'est à dire entrant dans la catégorie bidonville, tôle etc.., comme du côté de Qadous El Meddah ? Sur place, vendredi 9 juillet 2021, nous avons eu la désagréable surprise de constater que la plupart des maisons touchées sont viables et certaines de construction récente. Cette opération qui au départ avait un but noble, a été déviée et exploitée à des fins autres étant donné que les bénéficiaires des logements sont pour la plupart étrangers au quartier et ont squatté des maisons abandonnées par leurs propriétaires pour cause de manque de sécurité. Le plus grave encore, c'est que ces mêmes maisons supposées être démolies entièrement, sont toujours debout et différents individus organisés en bandes sont en train de les réoccuper et la situation dans le quartier a empiré avec les déblais laissés sur place par les démolisseurs. Cette situation est déjà arrivée auparavant où une fois une vague de squatters évacuée, les lieux sont réoccupés une autre fois laissant le problème tel quel et toujours au détriment des autochtones.  Une enquête sérieuse doit être faite sur les tenants et aboutissants de ce crime et les responsables identifiés et sanctionnés car ils portent atteinte à l'autorité de l'état et mettent à mal sa réputation. Une autre question au président de l'APC. Avez-vous autorisé ces démolitions ?

Hadjer Hirech

Démolir c’est tout débarrasser nettoyer en laissant les terrains vides avec une clôture en dur mais là je pense qu’ils vont laisser Mostaganem en ruines historiques pour les touristes étrangers qui viennent sur les plages de Mostaganem tous les vieux quartiers sont lamentables.

Kamadi Boutebal

Comme toujours au Plateau la Marine certaines bâtisses en ont encore pour quelques dizaines d’années ont été démolies et juste à côté un immeuble qui menace ruine dont un balcon s’est effondré récemment (Dieu merci une enfant légèrement blessée et un rapport de l’association a été transmis aux services compétents mais en vain) seulement le terrain de cet immeuble n’intéresse personne.

Selim Benanteur

Un bac à ordures ménagères est fait pour contenir nos ordures ...là, on est bien d'accord. Ce bac à ordures ménagères est fait en plastique et il a une durée de vie bien limitée vue son déchargement à chaque fois et de quelle manière très brute ! Alors, Mrs les responsables concernés de l'Epic Mostaganem propre, ayez l'amabilité et l'obligeance de changer ces bacs qui n'ont aucune utilité maintenant sauf de déborder les ordures sur les trottoirs. Est-ce que c'est normal cet état de fait ? 

Hales Mohamed

Sachant que c'est la dernière ligne droite de leur mandat, nos "illustres" élus, croisent les doigts pour sortir indemnes par les petites portes..! Après les gros "efforts" déployés, nos quidams, respirent enfin, les bouffées d'oxygène qui leur manquaient, avant leur départ sur les pointes des... pieds..!!

Scandaleux et honte à eux.., pour avoir trahi la confiance et les attentes des citoyens, comme leurs prédécesseurs tout aussi incompétents, fuyant les vindictes et autres protestations de la population...!! Leur force..? Ce sont les chamailleries infantiles entre eux, pour des divergences stériles, tardivement affichées..! Nul d'eux, ne s'est soucié des affaires liées à la population.., puisqu'ils sont payés pour ne rien... faire

Selim Benanteur 

Le jardin qui fait face à la mosquée "El Badr" est dans un état lamentable et très sale ? Le gazon jaunis Et jonché de cartons. Pas assez de bancs publics pour donner l'occasion aux visiteurs, aux familles et à chaque citoyen de prendre un temps de répit ! Pourquoi laisser ce lieu dans cet état ? Pourquoi ne pas l'aménager et donner  une très belle image à ce lieu qui est en plein centre-ville ? 

HISTOIRE A MEDITER 

Mr Tout le Monde, Mr Quelqu'un, Mr Chacun et Mr Personne "

 "Il était une fois 4 individus dont l'un s'appelait : Tout le monde, le plus jeune : Quelqu'un, le plus âgé : Chacun et le plus fou : Personne. Il y avait un important travail à faire et l'on avait demandé à Tout le monde de le faire. Tout le monde persuadé que Quelqu'un le ferait. Chacun pouvait l'avoir fait. Mais ce fut Personne qui le fit. Quelqu'un se fâcha, car c'était le travail de Tout le monde ! Tout le monde pensa que Chacun aurait pu le faire. Et Personne ne doutait que Quelqu'un le ferait. Finalement, Tout le monde fit des reproches à Chacun parce que Personne n'avait fait ce que Quelqu'un aurait pu faire."

    La moralité : il serait bon que chacun fasse ce qu'il doit, sans nourrir l'espoir que quelqu'un le fera à sa place, car l'expérience montre que la où l'on attend quelqu'un, généralement on ne trouve personne pour le faire. Ne m’aide pas si tu dois le dire à tout le monde en racontant ma misère pour te rendre grande.

 


September 10, 2021, 3:33 pm