Mots pour maux : Les trois singes et la SARL APC /Réflexion Réflexion
 

Mots pour maux : Les trois singes et la SARL APC

Réflexion January 22, 2021, 3:03 pm Mots pour maux

Mots pour maux

Une petite réflexion à  ceux qui m'aiguillent vers d’autres sujets sans importance, qui me surprennent chaque fois que je lis leurs publications qui reflètent le son du ‘’bendir ‘’ ! Parfois, celui d'un ex- cadre en retraite qui joue à l’avocat des corrompus, ou l’autre syndicaliste qui fait le journaliste sur Facebook  pour gérer l’image des politiciens, ou ce petit ‘’Ringo’’ qui tire sur tous ceux qui critiquent  son Shérif.

A la fois mensongères, méprisantes et flatteuses, mais pour parler du quotidien qui envenime le citoyen, de la bureaucratie qui empoisonne l’actualité, des malversations qui saignent l’économie, de la vie en général. Rien vu, Rien entendu, et Rien dit ! Ces trois petits singes, sont symboles de sagesse dans leurs  écrits.

Chagriné comme vous tous, de voir de tels gens nous empoisonner la vie, j’aimerais pouvoir estomper vos chagrins, mais cela m'est impossible, car nous vivons dans la médiocrité ! L’Algérie ne pourra changer avec de telles mentalités ! Là où le vendeur des boissons alcoolisées s’est acheté la notoriété, le videur a enfilé le costume de député et l’illettré s’est transformé en investisseur.

Si pour les intègres, dénoncer le Fassad est désormais une obligation pour changer le pays, et en finir avec la politique des trois singes, les lèches casseroles assiègent notre monde pour libérer tous les singes. Pour se convaincre, il suffit d’observer le train de vie  et l’attitude de nos hommes politiques. Laissant de côté les singes aux singes et  parlons de quelques défauts de nos élus qui ont transformé les mairies en SARL ‘’ Société A Rémunération Longue ‘’.

Le cas du maire de Mostaganem , épinglé par la justice dans une affaire de dilapidation et violation du code des marchés et qui continue toujours a exercé ses fonctions en toute tranquillité , alors que l’article 43 du code communal, est clair et précis :’’ L’élu faisant l’objet de poursuites judiciaires pour crime ou délit en rapport avec les deniers publics ou pour atteinte à l’honneur ou ayant fait l’objet de mesures judiciaires ne lui permettant pas de poursuivre valablement l’exercice de son mandat électif, est suspendu par arrêté du wali, jusqu’à intervention de la décision définitive de la juridiction compétente. En cas de jugement définitif l’innocentant, l’élu reprend automatiquement et immédiatement l’exercice de son activité électorale. No comment !

Le cas de  l‘APC de Mesra, qui fait la une des scandales, où 13 personnes entre élus, fonctionnaires et fournisseurs sont accusés de malversation et dilapidation de deniers publics et mauvaise gestion des marchés publics. Une petite commune avec budget de quelques milliards, s’amuse à gaspiller l’argent du contribuable dans des projets luxueux. L’achat des palmiers pour la somme de 1,6 milliard de cts, le marché d’achat du trousseau scolaire passé dans des conditions douteuses, ainsi que la fameuse adjudication du Souk Hebdomadaire des voitures qui a reculé de 13 milliards à 11 milliards ceci sans citer les trois logements ‘’cadeau pour la famille’’. 


January 22, 2021, 3:03 pm