Mots pour maux: Les non-dits de Hassi Mamèche ! /Réflexion Réflexion
 

Mots pour maux: Les non-dits de Hassi Mamèche !

Réflexion January 24, 2021, 3:53 pm Mots pour maux

Mots pour maux

Essayant d’aligner quelques mots, histoire de titiller ma plume pour chasser ce vide qui me tue dans l’espoir de trouver un sujet, une information qui rallume les ténèbres de ce monde de l’hypocrisie et de parler de cet argent facile qui continue de faire un chemin dans la mer. Même si certains sont  tellement répressifs, ils restent sourds à mes chuchotements, faisant le mort pour couvrir la saleté des chasseurs des terrains agricoles et forestiers, ils me boudent depuis déjà plusieurs mois !

 Avec leurs sourires feutrés d’une couche mesquine, la malle de voiture garnie d’argent pour servir de laisser passer et boucher les bouches grossières et un répertoire téléphonique plein de numéros rouges intouchables pour les pauvres comme moi , je me laisse emporter par un courant curieux et chercher pourquoi ce laisser-aller.

Même si cela n’a vraiment aucun sens pour ceux qui profitent de la cerise du gâteau et ceux qui applaudissent pour un paquet de Marlboro ou un sandwich, néanmoins, l’ennui de voir ces oligarques s’enrichir de plus en plus sur le dos des pauvres citoyens me donne le plaisir d’écrire.

Ecrire sur cet amoureux de la nature et l’environnement, qui a massacré des arbres centenaires à Sidi Lakhdar pour créer son camping et rafler des milliards au nom de l’investissement touristique, puis revêt un nouvel ami de la nature pour planter dix mille arbres caroubiers à Hassi Mamèche en collaboration avec les services des forêts et son fan ,le maire de Hassi Mamèche. Pourquoi planter des arbres à Hassi Mamèche et non dans d’autres communes de la wilaya, évidemment, comme dit l’adage algérien ‘’ sadaka fel moukarbine.’’ Là où toutes les portes de l’urbanisme, des forêts et de l’agriculture sont grandes ouvertes pour urbaniser, déclasser et permettre de transformer les terrains agricoles en terrains bâtis. Là où les terrains sont achetés à des milliers de dinars pour être morcelés et revendus ‘’ bâtis’’, à des milliards !

Et ce maire qui est devenu l’ingénieur en agriculture, l’architecte, le subdivisionnaire et le bâtonnier des braconniers. Tous les chemins mènent à ‘’Boukerdel’’, tant que le maire est satisfait et les services compétents n’ont rien vu ! Dénoncer les arnaques, c’est de la jalousie, révéler les plans diaboliques de déforestation, c’est du mensonge, écrire sur les détournements des terrains agricoles c’est du règlement compte ?

Tôt ou tard,  la vérité va tomber, et l’enquête déclenchée par le wali, va sans doute éclairer l’opinion publique que ce qui ce passe à Hassi Mamèche et une nouvelle colonisation des terres agricoles, menée par des mains algériennes, dans le seul but , pomper les poches des pauvres citoyens en quête de terrains à bâtir, gonfler leur trésor et dépouiller l’assiette agricole et forestière, qui sont l’assurance pour la survie de nos enfants et les poumons de la ville pour notre survie !


January 24, 2021, 3:53 pm