EL-ANÇOR-ORAN : Les citoyens réclament la fermeture de la carrière /Réflexion Réflexion
 

EL-ANÇOR-ORAN : Les citoyens réclament la fermeture de la carrière

Medjadji Habib February 22, 2021, 6:52 pm Pollution de l’environnement.

Wali d'Oran

Les habitants d’El-Ançor, une municipalité à double vocation agricole et touristique, ne savent plus à quel saint se vouer, par la pollution atmosphérique qui les dérange au quotidien avec leurs enfants à bas âge qui sont devenus par le temps presque tous des astatiques, à cause des nuisances causées par les carrières. Les habitants lancent un appel à la direction de l’environnement, pour intervenir et mettre un terme à leur calvaire, surtout que cette carrière est à l’origine d’une grave pollution de l’environnement.

La poussière nocive à la santé, la nuisance sonore de jour comme de nuit, l’impact des explosifs sur le tissu urbain, la pollution qui a infecté les terres agricoles voisines et des nappes phréatiques, autant de désagréments déplorés par les habitants. «L’exploitation de la carrière crache sans vergogne d’énormes quantités de poussière, polluant la vue avant de souiller l’eau et s’incruster dans les végétaux. Les déflagrations secouent les maisons chaque jour et lézardent les murs», selon les riverains. Le lien entre la pollution atmosphérique et les pathologies respiratoires semble évident même si, en l’absence d’étude épidémiologique, il est impossible de tirer des conclusions aléatoires. La poussière générée par la carrière s’insinue insidieusement dans les voies respiratoires des habitants de cette localité. Selon les habitants, «la dynamite utilisée dans les explosions depuis des lustres cause d’énormes dégâts aux murs des maisons et incommode au plus haut point la vie de plusieurs citoyens. Des désagréments qui semblent incommensurables. Les carrières polluent toute la région par les poussières dégagées plongeant l’agglomération dans un décor apocalyptique et nuisent à la santé de la population dont plus d’un millier souffre de maladies respiratoires ». Une chose est tout de même certaine : il n’y a pas eu d’études approfondies qui peuvent confirmer le degré d’impact de cette carrière sur l’environnement et la santé publique. L’exploitation de cette carrière d’agrégats qui existe depuis 1991 était maintes fois critiquée par les habitants de la commune d’El-Ançor. Ainsi suite à une plainte déposée par les services de la conservation des Forêts relative à l’atteinte à l’environnement causée par l’utilisation abusive et non réglementaire des explosifs pour l’extraction des agrégats. Une enquête fut ouverte tout dernièrement par les éléments de la sûreté de wilaya sur  l'octroi des autorisations d'exploitation sachant bien que l’exploitation de ces carrières d’agrégats qui remonte à plus de 20 années maintenant, longtemps dénoncée par la population locale, n’a pas été sans conséquences sur la santé publique, puisque nombre de maladies, notamment pulmonaires, ont infecté les habitants de la contrée et plus particulièrement ceux habitant dans le voisinage immédiat du site. Bon nombre de manifestations citoyennes et sit-in, avaient été organisés par le passé pour réclamer la fermeture de ces sites, du moins leur transfert vers l’autre versant de la montagne Djorf El Alia, mais sans grand succès, puisque ces carrières ont continué et continuent de nos jours à opérer, souvent sans respect de la réglementation en vigueur. Toujours selon ces mêmes sources, l’enquête consistera également à mettre un frein à l’exploitation anarchique de ces carrières, lesquelles, fiscalement, ne profitent qu’à leurs exploitants, sans retombée financière pour la commune d’El-Ançor. Ils ont exigé la fermeture immédiate de cette carrière ainsi que sa réhabilitation. Ils demandent, par ailleurs, de considérer le site comme zone protégée. Les villageois comptent engager des actions radicales dans le cas où les services concernés campent sur leur position et persistent dans leur refus de prendre en charge leurs revendications.

 

"


February 22, 2021, 6:52 pm