AFFAIRE DU BLE AVARIE IMPORTE DE LITUANIE : LE PRÉSIDENT TEBBOUNE ORDONNE L’OUVERTURE D’UNE ENQUÊTE/Réflexion Réflexion
 

AFFAIRE DU BLE AVARIE IMPORTE DE LITUANIE : LE PRÉSIDENT TEBBOUNE ORDONNE L’OUVERTURE D’UNE ENQUÊTE

Réflexion December 31, 2020, 7:12 pm DU BLE

Bonne année

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné l’ouverture d’une enquête sur l’affaire du blé avarié importé de Lituanie.

Le président de la République a chargé, lors d’une réunion du Conseil des ministres tenue dimanche, le ministre des Finances de «procéder à un audit au sein de l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC)». Rappelons que l’affaire de 30 000 tonnes de blé avarié importées de Lituanie a fait couler beaucoup d’encre. Ce scandale a valu le limogeage du Directeur général de l’OAIC, Abderrahmane Bouchahda, nommé à la tête de ce département le 16 septembre 2019. Le ministre de l’Agriculture et du développement rural Abdelhamid Hamdani a déclaré, lui,  il y a quelques jours, que toutes les mesures juridiques étaient prises pour situer les responsabilités dans l’affaire du blé avarié importé par l’Algérie. Par ailleurs et  concernant le secteur de la pêche, le président Tebboune a instruit d’accorder des facilités nécessaires afin de lancer une industrie locale de bateaux pour permettre de développer la flotte nationale et augmenter la production nationale pour approvisionner le marché national. Le président a également chargé le gouvernement d’examiner le lancement de projets de partenariats dans le secteur de la pêche avec les différents partenaires des pays amis. Évoquant le secteur minier, le président Tebboune a affirmé la nécessité de continuer le travail de valorisation de ressources minières dont dispose notre pays. Il a insisté sur la nécessité de procéder dans les plus brefs délais à l’exploitation effective de la mine de Gara Djebilet à Tindouf et celle du zinc et de phosphate à Amizour à Béjaïa. En outre, le président Tebboune a mis en avant la nécessité d’accélérer la numérisation des différents secteurs sensibles et revêtant une importance économique tels que les impôts, les douanes et les domaines, et ce, afin de permettre aux pouvoirs publics d’avoir les outils nécessaires pour mettre en œuvre leur politique, l’exécuter et l’évaluer. Concernant l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, le président de la République a mis l’accent sur l’impérative concrétisation de l’indépendance de chaque université et l’orientation vers un partenariat fructueux et un jumelage avec les universités étrangères. Il a appelé, en outre, à l’intensification de la coopération entre les universités nationales et leurs homologues étrangères, à travers l’adoption d’une approche permettant d’ériger l’Université en véritable locomotive pour l’économie nationale grâce à l’innovation et la recherche appliquée.


December 31, 2020, 7:12 pm