Mots pour Maux : Relation d’un cataclysme sanitaire /Réflexion Réflexion
 

Mots pour Maux : Relation d’un cataclysme sanitaire

Abdelkader Merabet January 5, 2021, 7:42 pm Mots pour Maux

MM

Dans une atmosphère de fin du monde, la terre toute entière vient d’être frappée de plein fouet par les effets dévastateurs d’un micro-organisme nommé Coronavirus, contre lequel toute résistance est inutile. Surpris par la dimension planétaire de cette épidémie, l’homme moderne tout cuirassé qu’il n’y paraît, ne peut lui opposer en réalité que ce qui fonde son être depuis la nuit des temps, c’est-à-dire sa fragilité, sa précarité, sa bassesse et sa petitesse.

Tout à son étonnement il affronte un ouragan d’une ampleur inimaginable, inconcevable en temps normal. Les familles sont désemparées, les hôpitaux débordés, les gens stressés, les autorités humiliées, le désarroi se lit partout sur les visages. Même un séisme de haute amplitude n’aurait pu provoquer un tel désastre et susciter une telle torpeur. Toutes les créatures suspendent leur respiration. Sidérées, stupéfiées, estomaquées, elles sont dans l’attente fébrile d’un signe les libérant de ce calvaire. Ni vous, ni moi, ni les groupes, ni les foules, ni les peuples, ni les nations, ni les armées, ni les puissances atomiques ne pourront arrêter cette ahurissante catastrophe qui voit un alignement désordonné de milliers de cadavres dans tous les établissements hospitaliers. Du jamais vu !

Hélas, peu d’entre eux ont été honorés par des funérailles dignes de ce nom. Avec un empressement révoltant, ils sont enterrés par les agents des pompes funèbres sans la présence de leurs familles. Loi oblige ! Reprenons notre lucidité et tâchons de croire, en toute clairvoyance, que la fin des fins de la puissance divine est de réduire toutes les puissances à l’impuissance. D’une manière ferme, l’autorité céleste se saisit avec promptitude de l’invisible pour détruire le visible, aussi démesuré soit-il, et ce, dans un mouvement d’une extrême célérité qui glace littéralement de terreur toute l’espèce humaine et la laisse interdite.

 

De jour en jour, les listes nécrologiques s’allongent singulièrement et désespérément en nous faisant frémir à la pensée que nous pourrions dans un bref espace de temps figurer parmi ceux que la mort à cruellement fauchés. Depuis l’éternité, pourtant, la Révélation de l’au-delà a fait allusion à un tel évènement en des termes qui restituent fidèlement l’émoi et l’effroi qui sont les nôtres depuis le surgissement inattendu de cette terrifiante calamité. Il est écrit noir sur blanc : « Le jour où l’homme abandonnera son frère, son père, sa mère, sa compagne et ses enfants » (Coran 80.34). Notre monde doit comprendre que la terre qu’il habite est la propriété exclusive de celui qui règne sur les immensités spatiales.

 

"

"

"


January 5, 2021, 7:42 pm