Mots pour maux : La vache ‘’agricole’’ de Hassi Mamèche /Réflexion Réflexion
 

Mots pour maux : La vache ‘’agricole’’ de Hassi Mamèche

Réflexion January 6, 2021, 3:11 pm Mots pour maux

Mots pour maux

Le comportement des élus et responsables des services de l’urbanisme de la commune de Hassi Mamèche et le silence complice de la daïra sur les scandales de détournement de terrains agricoles de leur vocation sur leur sol a encouragé les prédateurs à dévaster les terres agricoles au niveau des zones ‘’Bourahla , Boukerdel , Blaidia, Djenanette Berrais et Mou Nadour’’  , une région devenue aujourd’hui , le symbole de tolérance des arnaques !

Tout ceci se passe sous les yeux des services compétents des autorités locales, et ce malgré le message d’alerte du Président de la République, qui classe les terres agricoles dans la ligne rouge. Un message qui a été sans doute marqué non lu par les responsables concernés pour satisfaire ce qui payent le plus !

Ce qui ce passe à Hassi Mamèche, laisse penser que l’autorité vaillante sur le foncier agricole est otage d’un clan mafieux ou elle bien gâtée par la mafia du foncier. Sinon comment expliquer l’impunité des squatteurs des terrains agricoles et la facilité avec laquelle ils achètent et vendent des terrains agricoles après leurs morcèlement par un bout de papier appelé ‘’ certificat d’urbanisme’’ attribué par les services de l’APC.

L’actuel wali avait donné un coup de pieds dans la fourmilière de la mafia du foncier au début de cette semaine, au niveau de ‘’Djenanates’’ au centre-ville de Hassi Mamèche où il a ordonné la destruction de plusieurs villas construites sur des terres agricoles , a été largement plébiscitée , mais tant que la reine de la ‘’kimera ‘’ survive encore, elle génère d’autres squatteurs plus menaçants, sans foi, ni loi, leur seul langage, remplir la ‘’Chkara ‘’ !

L’affaire du détournement d’un terrain de plus de 25 hectares au niveau de la zone ‘’Bourahla’’, les palmiers et le détournement de 101 hectares de terrains agricoles de leur vocation agricole ainsi que l’affaire du terrain agricole de ‘’Blaidia’’, vue sur mer, sont un exemple concret de l’absence de l’Etat dans cette commune !

Sinon comment expliquer les achats à la va vite des terrains agricoles, EAC, et particuliers au niveau de cette commune à des prix symboliques, puis transformés en un laps de temps en terrains bâtis, morcelés puis revendus à des milliards !

C’est des milliards en jeu ! Il y a de quoi  foutre en l'air toute une administration, attirer les corrompus,  renverser les bureaux de l’urbanisme et signer le certificat d’urbanisme autour d’un diner  à la chandelle.

L’aumône de la mairie, qui se sert du bouclier du PDAU et de l’épée de la loi 08/15, et de la faveur des services agricoles qui apposent leur cachet’’ non agricole’’ sont les javelots de cette invasion contre le foncier agricole à Hassi Mamèche.

Un audit est indispensable au niveau du service de l’urbanisme de la commune de Hassi Mamèche pour passer au peigne fin tous les dossiers des terrains urbanisés et du coup, faire un tour à la subdivision de l’agriculture pour s’enquérir sur le comment de ces terrains agricoles détournés de leur vocation ? Par une simple et petite appréciation : ‘’terrain agricole inapte à la culture ou rocheux’’ et tout va bien madame la marquise !  

"

"


January 6, 2021, 3:11 pm