Mots pour maux : L’anecdote du milliardaire Saidou !/Réflexion Réflexion
 

Mots pour maux : L’anecdote du milliardaire Saidou !

Réflexion January 8, 2021, 5:08 pm Anecdote

Mots pour maux

Finalement, le téléphone n’a pas sonné à Sidi Ali et les ‘’soi-disant’’ investisseurs et commis de l’Etat qui croyaient échapper  au marteau du juge, l’ont reçu sur la tête  De très lourdes peines ont été requises contre eux : de 10 à 5 années de prison ferme pour les assassins massacreurs de la forêt. Le choc a été tellement rude qu’un investisseur a confié à son ami qu’il avait acheté un glisseur, et qu’il envisage de quitter le pays au cas où le juge confirme les peines requises par le parquet !

Tomber en banane, ce richissime qui croyait encore s’en sortir cette fois-ci comme il le faisait toujours en distribuant l'aumône qu’il collectait à partir du trafic des terrains agricoles et forestiers à ses parrains , il risque le sort de son ami, l’ancien ministre des autoroutes.

Alors que la fin du boss du foncier agricole approche à grande vitesse, il est clair qu’un autre petit caïd, un certain ‘’Saidou’’ qui a grillé le radar, mais ne s’inquiète toujours pas, croyant qu’avec ses diners à la résidence au bord de la plage de Benabdelmalek, et la voiture 4 x4 offerte récemment à un responsable, pourrait esquiver le flair des enquêteurs ! Voyons, est-il possible, de croire fuir la machine judiciaire de Zeghmati ?  Ou alors, c’est un mauvais élève qui n'a pas tiré suffisamment de leçons de son mentor l’ex-chef de la daïra de Mostaganem, actuellement poursuivi dans une affaire de Fassad, ou son ami qui lui a légué un hangar en plein centre-ville pour le transformer en un splendide centre commercial à 6 étages. Tirer les leçons d’Ouyahia, qui faisait la pluie et le beau temps et criait au peuple : ‘’pas de Yaourt ‘’alors qu’aujourd’hui derrière les barreaux, il est prêt à donner  sa vie pour un pot de Yaourt ! Où bien, Haddad qui avait dans une main les banques et dans l’autre les ministres et les walis, et maintenant, il n’est même pas  dévisagé par un petit gardien de la prison à El Harrach !

Ainsi, le radar se tourne vers le petit Saidou, qui en un laps de temps, il est devenu milliardaire, alors qu’l y a quelques années, il faisait la chaine devant la poste pour encaisser son petit salaire de DAIP de 18 mille dinars par mois. Le parcours de ce nouveau milliardaire est très court et bien connu, d’un simple commissionnaire de l’ancien chef de la daïra de Mostaganem, avec 10% des marchés publics de la commune, au bakchich du business des logements sociaux ! Il a suffi d’un coup de pouce d’un responsable pour devenir un richissime. Et ce coup de pouce va lui couter cher, s’il est avéré que l’obtention du terrain, l’assiette de son projet de centre commercial a été un coup de théâtre de la part de l’ancien directeur des domaines qui croule en prison. Un hangar domanial, au centre-ville, attribué sous forme de terrain nu, sans adjudication, passé gré à gré pour la modique somme de 12 millions de cts par an ! Nous y reviendrons pour plus de détails.           

"


January 8, 2021, 5:08 pm