Oran : Des enfants cancéreux sans chimiothérapie depuis une semaine/Réflexion Réflexion
 

Oran : Des enfants cancéreux sans chimiothérapie depuis une semaine

Medjadji Habib January 9, 2021, 12:24 pm Cancer

El-Hassi (Oran) hôpital

L'établissement hospitalier ‘’Émir Abdelkader’’ d'El-Hassi est entaché de plusieurs irrégularités dans la prise en charge des enfants cancéreux qui souffrent le martyre au quotidien. D’ailleurs, de l’aveu des parents gardes malades des enfants nous ont fait par de la mauvaise gestion et surtout des manquements constatés, essentiellement en matière de coordination des programmes et de gestion.

Cet établissement hospitalier souffre de mauvaise prise en charge, mauvaise gestion,  où les petits anges malades sont souvent privés de séances de chimiothérapie, soit par manque de médicaments, soit par manque et (ou) refus du personnel soignant de les prendre en charge, en raison de leur statut qui ne prévoit pas une telle mission qui requiert des compétences précises. Des compétences telle que la préparation du médicament devant leur être administré, « il est du ressort des pharmaciens de procéder à ces préparations. Nous, en tant qu’infirmières, n’avons ni les connaissances ni les compétences pour un tel travail ». Les parents de ces enfants avaient, durant les mois précédents, organisé plusieurs rassemblements pour protester contre le laisser-aller dont sont victimes leurs enfants à l'image du parent du patient Bakir ....qui nous a avoué que malgré les différents appels  lancés sur les réseaux sociaux et adressés aux autorités compétentes pour une meilleure prise en charge de nos enfants , aucune suite nous a été donnée  à ce jour. A maintes reprises, les ex walis qui se sont succédés à la tête de la wilaya d'Oran ont été toujours accueillis par un mouvement de protestation des parents des malades qui ont exprimé leur mécontentement du laisser aller qui règne dans cet établissement en matière de gestion et des insuffisances d'équipements ,sachant  bien que l’établissement ne dispose pas de médecins spécialistes en oncologie, pour prendre en charge la préparation des médicaments de la chimiothérapie et assurer le suivi du malade. Devant cet état des faits qui n'augure rien de bon, il est temps que les pouvoirs publics et à leur tête le wali d'Oran, M. Messaoud Djari prennent les dispositions qui s'imposent pour une meilleure prise en charge de ces enfants cancéreux qui meurent  en silence.

 

"

"


January 9, 2021, 12:24 pm