Mascara: Les eaux usées se déversent dans le barrage d’Oued That/Réflexion Réflexion
 

Mascara: Les eaux usées se déversent dans le barrage d’Oued That

B. Boufaden January 9, 2021, 2:30 pm Tighennif

Les eaux usées de la ville de Tighennif

Selon des fellahs connaisseurs en la matière, on apprend que les eaux usées de la ville de Tighennif transitent par la station de relevage de Faid latach, dite « la vallée de la soif », pour arriver à Oued Haddad et se déversent dans le barrage d’Oued That, en effet, l’Oued Haddad et Oued That se rencontrent sur les hauteurs du barrage.

Les eaux usées de Tighennif ne sont pas traitées ni apurées avant d’arriver à l’Oued. Ce sont   des eaux usées à l'état brut qui vont dans le barrage qui alimente quatre communes qui sont Ain Farah, Oued El Abtal, Sidi Abdeldjebar et sehalia. Certains hydrauliciens questionnés sur ces eaux disent « normalement les eaux s’apurent tout en coulant, d’ailleurs on trouve des bassins à côté des forages, dont la composition porte un élément fort et c’est en faisant transiter les eaux par ce bassin que la composition se régularise. » La problématique liée à la préservation de l’environnement contre les différentes formes de pollution demeure pendante tant qu’il n’y a pas de solution aux eaux usées pour réduire leur impact en se déversant dans les oueds. Les connaisseurs disent qu’il faut des traitements, car le problème de pollution reste un risque permanent pour l’environnement et surtout pour la santé de la population. Certaines villes de la wilaya disposent de stations d’épurations qui sont dépassées par la capacité d’eau à traiter. Une fois traitées, ces eaux vont dans les oueds pour ne servir à rien, tandis que dans d’’autres, les stations ne fonctionnent pas faute de moyen, ou sont complètement dégradées comme le cas de Tighennif où il y a une simple digue avec une station de relevage un peu plus bas. Les fellahs de la région, qui utilisaient ces eaux usées pour l’irrigation de leurs oliviers, sont aujourd’hui privés par les services techniques. Aujourd’hui, ils pensent que la construction de bassins de décantation est plus bénéfique que les stations d’épuration dont la gestion est plus complexe. Les rejets des eaux usées qui coulent dans les oueds peuvent contaminer les eaux de la nappe phréatique et les eaux pluviales qui transitent par les oueds contenant ces eaux non traitées.

 


January 9, 2021, 2:30 pm